Pourquoi faire du Feldenkrais ?

par Feldenkrais

Cette rentrée de septembre, me donne l’occasion de vous donnez mon avis sur « pourquoi faire du Feldenkrais cette année ? »

 

Il y a tout d’abord les raisons écrites dans tous les articles parlants de la méthode Feldenkrais. Et même si cette méthode n’a pas « encore » la popularité d’autres pratiques psycho-corporelles, on commence à en recenser déjà plusieurs, dont celui-ci, celui-là ou encore ici et , sans oublier celui-là (qui date un peu, mais comme c’est mon professeur de Feldenkrais …)

Pour ceux qui préfèreraient écouter plutôt que lire, vous pouvez allez .

Voici une petite liste non exhaustive que ce l’on trouve habituellement concernant la méthode feldenkrais :

  • Apprendre de nouvelles stratégies de mouvement
  • Améliorer les actions de la vie quotidienne
  • Apprendre de ses perceptions pour mieux appréhender son environnement
  • Améliore l’image de soi
  • Développer sa créativité
  • Soulager les douleurs
  • Améliorer l’équilibre
  • Prévenir des troubles musculo-squelettiques
  • Améliorer sa coordination
  • Libérer la respiration et favoriser la récupération
  • Restaurer le plaisir de bouger, en confiance
  • Apprendre en conscience dans l’attention à soi et à ses propres sensations

Il peut aussi être intéressant de comprendre les différences entre le Feldenkrais et une pratique plus connue comme le yoga par exemple, en lisant ici et .

Et loin de moi l’idée de vous dire de ne pas faire de yoga ! Au-delà des guerres de chapelles, en tant que professionnelle de santé et thérapeute du mouvement, je vous encourage pour cette rentrée à « bougez » ! Mettez vous en mouvement à l’extérieur comme à l’intérieur par des activités qui vous plaisent, qui développent votre créativité et font sens pour vous, c’est ça le plus important. Alors cours de Yoga, de Pilates, de méditation, de peinture, de danse, de course à pied, de curling, peut importante du moment que ça bouge !

Mais comme évidement, cela fait une quinzaine d’années que je pratique le Feldenkrais, je me permets de vous donner « mes raisons » de me rallonger sur le tapis chaque semaine (au moins pour préparer la leçon que je donne, au mieux pour pratiquer avec des collègues dont vous trouverez tous les coordonnées ici).

En ce mois de septembre, le Feldenkrais, c’est l’occasion de prolonger les vacances. Oui parce que c’est excitant toutes ces nouvelles aventures qui nous attendent, mais c’est quand même super bien les vacances !

Mon premier plaisir des vacances est de trouver « mon rythme ». Faire les choses tranquillement ou intensément, selon l’humeur du matin. Avoir cette sensation privilégiée d’avoir le temps, de prendre mon temps. Alors, continuer le Feldenkrais, c’est pour moi m’offrir le luxe de trouver mon rythme lors de cette petite heure par semaine, rien que pour moi. Quand vous êtes guidé dans les explorations de mouvements, vous faites comme vous le voulez, comme vous le sentez, vous choisissez le nombre de répétitions, votre amplitude de mouvement, la vitesse, vous choisissez de placer votre attention sur votre respiration, différentes parties de vous, vous pouvez choisir de la laisser vagabonder, de ne rien écouter, voir même de dormir ! Une leçon Feldenkrais, c’est une heure de mise en pratique de votre autonomie dans votre rapport à vous-même.

C’est peu, mais c’est déjà beaucoup. Car les effets de cette permission perdurent bien au-delà de la séance. C’est le premier pas vers sa prise de puissance (« empowerment ») et son sentiment d’auto-efficacité …

 

Le deuxième plaisir des vacances, c’est de se rendre compte que notre première et principale maison, c’est notre corps ! Nomade, voyageur, on a changé pendant quelques semaines de lieux tout en restant soi, à l’intérieur de soi !

On se rend compte en vacances, comme en Feldenkrais, que l’on habite son corps et cela donne envie de prendre soin de cette « maison », celle que l’on ne quittera pas, où le plus tard possible !

Une petite heure de Feldenkrais par semaine, c’est l’occasion de se sentir de mieux en mieux chez soi, avec soi, tout simplement en prenant le temps de faire connaissance, de « se visiter » dans ses sensations, et de faire quelques réaménagements en fonction des besoins et des gouts du jour !

Ouvrir son système nerveux à ces sensations qui nous connectent avec notre confort, nous questionnent sur notre rapport à nous même, c’est investir dans une des choses les plus précieuses que l’on a !

 

Et le troisième plaisir, et bien, ça sera le plaisir de finir les vacances et surtout de démarrer une nouvelle rentrée ! Parce qu’à la rentrée, en plus des beaux stylos et de l’odeur des cahiers neufs, ce qui donne envie d’y aller, c’est d’apprendre ! Et avec le Feldenkrais, on continue d’apprendre encore et toujours ! On a même coutume de dire que le Feldenkrais c’est « apprendre à apprendre » … qu’est ce que cela veut dire ?

On parle là de renouer avec l’apprentissage organique, oui, vous savez, cette façon d’explorer, d’observer et d’être curieux comme l’on est enfant et tout petit enfant.

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille d’aller lire cet article d’Ilana Newil, dans lequel elle cite Guy Claxton : « Apprendre, c’est ce que vous faites quand vous ne savez pas quoi faire. Apprendre à apprendre, ou développer sa capacité d’apprentissage, c’est savoir de mieux en mieux quand, comment et quoi faire quand vous ne savez pas quoi faire. »

J’espère avoir piquée votre curiosité et vous donnez encore l’envie de lire ce texte inspirant de Zoé Birch : « Si l’adulte peut retrouver cette capacité enfantine d’inventer la réussite, c’est une source d’optimisme biologique ainsi qu’une réelle amélioration du mouvement et une amélioration du bien-être »

 

 

Alors l’idée de mettre du Feldenkrais dans sa vie, c’est l’occasion de se demander vraiment chaque jour comment je me sens et me ressens aujourd’hui, pour permettre de ne pas réduire les moments de prise de conscience et de « bilan » aux mois de septembre et de janvier, mais bien de se donner la possibilité d’un changement continue, permanent, confortable et progressif. D’actualiser au fil des semaines la sensation de soi, sa connexion à soi-même, aux autres et au monde.

Alors, envie de commencer le processus ?

ça tombe plutôt bien! car les cours collectifs reprennent à Juvignac le jeudi 16 septembre à 11h30 et 18h45 pour plus d’infos et inscriptions: elscola@yahoo.fr

et si vous n’êtes pas dans le coin, je vous invite à trouver un praticien près de chez vous ou à écouter quelques leçons audio

et si vous avez envie d’une approche plus individualisée, en attendant la mise en ligne de mon coaching santé-mouvement, n’hésitez pas à me contacter elscola@yahoo.fr

 

En attendant, faites de beaux rêves, Elsa

Où me suivre ici